Georges AKA

L’Uemoa, un « Luxembourg » de l’investissement en Afrique ?

Notez l'article
5/5

Johanna Monthé, associée au cabinet Epena Law, analyse le texte sur les fonds d'investissement dans la zone UEMOA visant à répliquer le modèle Luxembourgeois en #Afrique.

Par Jeune Afrique

“Après l’inscription de l’lle Maurice sur la liste des pays à haut risque en matière de lutte anti-blanchiment par la Commission Européenne, la zone UEMOA (Afrique de l’ouest) pourrait-elle être la nouvelle destination pour les fonds
d’investissement en Afrique?” 

L’inscription de Maurice sur les listes de pays à haut risque en matière de lutte contre le blanchiment d’argent de la Commission européenne en mai 2020 interroge sur l’avenir de cette place financière, qui héberge selon les estimations 98 % des fonds d’investissement spécialisés sur l’Afrique.

Hasard du calendrier, la Banque mondiale et le CREPMF (Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers) ont publié en octobre 2019 un nouveau projet de cadre pour l’industrie du capital-investissement et du capital-risque dans les huit pays de l’Uemoa.

Le système proposé s’inspire de la pratique des plus grandes places financières et suit plus particulièrement le modèle luxembourgeois, première économie des fonds d’investissement en Europe, et deuxième dans le monde.