La start-up HouseAfrica propose un registre foncier basé sur la blockchain, et aide également les particuliers à posséder des actions dans plusieurs propriétés. Son objectif est de résoudre le problème de la fraude foncière et de faciliter l’accès à des hypothèques.

Si le terme ‘’Blockchain’’ fait souvent référence aux cryptomonnaies, cette technologie permet également d’assurer l’authenticité des biens fonciers.

Au Nigéria, HouseAfrica a conçu un registre qui sauvegarde chaque transaction tout le long du processus de vente d’une propriété, permettant ainsi d’obtenir une traçabilité et une transparence dans les opérations.

La start-up intervient également dans l’obtention des propriétés en actions, enregistrées en tant qu’unités numériques sur une blockchain.

About the author

business Assistant Africangels

Leave a comment