Georges AKA

Rebecca Enonchong, la femme la plus influente de la Tech africaine

Notez l'article
5/5

Rebecca ne tire pas son influence de sa force de frappe financière mais plutôt de son hyperactivité médiatique couplé à un militantisme en faveur de la transformation numérique des entreprises du continent.

ParJeune Afrique

Rebecca Enonchong est la seule femme à figurer dans la catégorie Tech du Classement Jeune Afrique des 100 africains les plus influents. 

Rebecca ne tire pas son influence de sa force de frappe financière mais plutôt de son hyperactivité médiatique couplé à un militantisme en faveur de la transformation numérique des entreprises du continent.

Si elle s’est fait un nom dans l’écosystème mondial des nouvelles technologies, l’aura de la fondatrice d’AppsTech, fournisseur de logiciels de gestion présent dans une quarantaine de pays sur lequel elle reste plutôt discrète, a depuis dépassé les frontières. La cinquantenaire est désormais une voix qui compte et qui motive nombre de jeunes entrepreneurs du continent.

Au Cameroun, elle fait peser sa voix dans le combat contre les injustices sociales. En 2017, elle a porté à bout de bras la mobilisation #BringBackOurInternet, après que le gouvernement eut coupé l’accès à internet dans les régions anglophones en proie à une importante crise sociopolitique. Depuis lors, Rebecca Enonchong n’hésite pas à se servir de son audience grandissante pour dénoncer les injustices dans son pays. ActiveSpaces, l’incubateur de start-up qu’elle a lancé au Cameroun, continue d’étendre son réseau. En juillet, il a ouvert une nouvelle branche dans l’ouest du pays.